Chronique

MONITORS – World Of Mirrors

By on 16 juin 2019

avant-goût du EP à paraître en octobre (Try & Dye Records)

Mais comment se fait-il qu’aucun groupe ou projet musical ne portaient le nom MONITORS avant de m’être révélé avec le titre « World of Mirrors », sonnant justement aussi résonnant que ce jeune duo parisien ?

Formé fin 2017, par Chris Remick et Emil Balic, originaires de Liverpool et de Bosnie (en Ex Yougoslavie), Monitors fait partie de cette mouvance électro-punk qui s’inspire passionnément de la New Wave électronique de Depeche Mode, mais aussi de l’électro-Rock de LCD Soundsystem sans oublier la vibes de la scène DJ, pour une musique libératrice et dansante.

En témoigne leur revigorant single « World of Mirrors », hybride Electro pop oscillant avec le ton patriarcal, grave et ferme, d’un Human League (« Dare », 1981), et la dynamique épurée du rock moderne de Goose (« Control, Control, Control », 2012), notamment sur sa puissante montée finale, scintillante de loops Techno à la Belge. C’est court (une extended serait bienvenue) mais, suffisamment intense pour s’intéresser de près à Monitors. Retenez bien ce nom, leur nom, car 2020 leur tend l’inspiration ! 

https://www.facebook.com/MonitorsOfficial/

https://wiseband.lnk.to/Monitors-World-Of-Mirrors

"Les limites de la modernité" émanent façon arty dans le clip

TAGS
RELATED POSTS