Chronique

NEW MODEL ARMY – CULTE AU W-FESTIVAL

By on 21 août 2019

à l'aube de la sortie de son 15e album studio, "from here", les légendaires New model army étaient programmés le 18 août au fameux W-festival (Belgique), dédié largement à la scène "new wave"

emmenés par le charisme révolté et résistant de son leader justin sullivan (63 ans au compteur), ils ont électrisé leur public, venu nombreux

Le show exalté (sur à peine 65 minutes), a démontré combien le combo rock indépendant est toujours puissamment imparable dans sa performance post-punk mélodique, jouée 100% LIVE

On ne va pas se voiler la face, les t-shirts NMA dominent en grande majorité la galerie vestimentaire du public, en ce 4e jour de festival, à l’affiche très mitigée.

New Model Army fait clairement figure d’exception, étant à la différence des autres artistes programmés sur les 4 jours, le seul groupe à avoir un nouvel album en lice cette année, additionné d’un effet bravoure indéniable, assuré par la cadence de ses tournées continues. Point de nostalgie « ringarde » ou de pré-enregistrement édulcoré ne viendront polluer l’atmosphère live du groupe.

Pourtant, quelque chose d’indéfinissable se produit lorsque le groupe investit la scène face à une armée de photographes et de cameraman, congestionnés entre la barrière du premier rang et la scène. 

Certains photographes n’ont fait le déplacement que pour eux, à l’instar de la créatrice de bijoux « Gothic » venue d’Irlande et du vendeur de divers merchandising, ami de Justin Sullivanrencontrés sur le marché. Justin dira lui-même qu’il n’a pas l’habitude d’être autant photographié. Il faut croire que cette démesure perturbe le groupe, puisque le temps des 3 premiers titres accordés, le son est un peu faiblard, aux antipodes des expressions du Frontman qui bouillonne d’énergie animale.

Passé le filtre protocolaire durant « Stormclouds », « Winter » & « Island », le public et le son enfin libérés, explosent sur les les tonalités métronomiques qui en imposent via le batteur virtuose Michael Dean. Le quintette n’a absolument rien perdu de sa puissance scénique et de ses récriminations engagées. Pour preuve, ce « F**k Off Brexit ! »lancé brutalement par Justin avant l’hymne « 51st State » (1985), joué avec une vibration Punk/Dub. Ou sur l’alerte « Angry Planet », mettant dans un état de transe un rodie qui donne, tout au long du titre, une leçon d’ « Air Drumming » bluffante.  Tandis que sur « Lights Go Out » version 2019, NMA sonne comme du Nine Inch Nails organique

L’alchimie musicale inclassable teintée de Folk/Metal/Tribal qui scie à NMA depuis les débuts, obsède les oreilles et habille la peau des frissons jouissifs. Quand ils interprètent en symbiose « Born Feral », plus obsédante que jamais et le sensationnel « Here Comes the War », le W-Festival ne semble n’être plus qu’un live de NMA, avec son public chorégraphié entonnant sur les épaules voisines ou points levés, les refrains batailleurs. 

À une époque de surenchère musicale commerciale (également trompeuse sur scène), Justin Sullivan et ses musiciens : Dean White (guitare, synthé, chœurs), Marshall Gill (guitare, chœurs)Ceri Monger (bassiste, percussionniste, chœurs) et Michael Dean (batteur, chœurs) sont pour son public, des héros, complices d’authenticité.

C’est avec les mélodies poétiques du merveilleux classique « Green and Grey » (1989), que se clôture intensément et avec émotion le set. On peut lire dans le regard vivant et magnétisant de Justin Sullivan, tel un enfant, qu’il reste sur sa faim, synchronisé avec ses fans. 

Les concerts de NMA possèdent définitivement le goût du culte, celui d’une époque révolue où les artistes débutants/futures icônes combattaient toutes les injustices, par l’unique pouvoir magnétique de sa créativité musicale, développée sur scène avec l’énergie réelle de ses instruments. Le W-Festival devrait s’en souvenir. 

Le nouvel album "From Here" sort ce jour, et atteste, comme toujours, que l'entité NMA n'a pas dit ses derniers Mots/maux

***NEW MODEL ARMY sera en concert, à paris, à la maroquinerie le 09 octobre 2019, pour un show consacré au nouvel album***

TAGS
RELATED POSTS